LES AMI(E)S DE LA SAGESSE

DES NOUVELLES DE NOS PÈLERINS


DES NOUVELLES DE NOS PÈLERINS SUR LA ROUTE DE COMPOSTELLE
LOUISE PARIZEAU  ET PIERRE SOUCY


 CLIQUER ICI : ALBUM-PHOTOS

Sur la route de Compostelle
le 25 octobre 2009 ; 1200h

Bonjour tout le monde,

J'ai un grand besoin de vous écrire encore car j'ai vécu de grands moments.  Ce matin, nous sommes partis voir où se trouvait le terminus d'autobus pour aller au Finistère.  Au retour, nous avons pris le chemin du «camino» qui mène à la cathédrale parce que nous voulions assister à la messe de 12h00.  En chemin, nous avons rencontré Marie-Luce et Sylvain, un couple de Gatineau que nous avions croisé une fois sur le «camino». Nous avons marché avec eux jusqu'à la Cathédrale avant de les féliciter de leur réussite puis nous les avons dirigés au lieu pour recevoir leur«compostella» et ensuite à l'endroit pour le repos.  Nous nous sommes donné  rendez-vous après la messe pour le repas.  Pierre et moi sommes allés à la cathédrale rejoindre Jean-Pierre et René et là quelle surprise m'attendait... Martine avec qui nous sommes partis du Puy, que nous avions perdu de vue et retrouver plus tard.  Nous nous sommes tombés dans les bras en pleurant de joie de se retrouver.  Cette fois la célébration en fut une d'action de grâce, de voir autour de moi, la famille du chemin ensemble.  Nous sommes tous allés manger au resto, nous étions onze et avons arrosé ces retrouvailles avec du «vino tinto».  Quatre du groupe repartent demain pour le Finistère à pied mais je n'avais aucun regret de ne pas les suivre. Pour ma part, j'avais tout donné, mes limites étaient atteintes. J'irais au Finistère une journée, faire le point avec Pierre et ce sera la conclusion de notre pèlerinage. À la prochaine surprise, Louise et Pierre



Sur la route de Compostelle
le 24 octobre 2009 ; 10h53

Bonjour à vous tous,

Nous sommes bien rendus à St-Jacques de Compostelle. Nous sommes arrivés hier, le 23, vers 13h15 devant la Cathédrale sous la pluie. Nous avons marché nos 4 dernières étapes sous la pluie et aujourd'hui...il pleut encore.  Dès notre arrivée, nous n'avions qu'une chose en tête, avoir une place pour dormir. Nous sommes donc partis aussitôt pour trouver notre «albergué». C'est dans un ancien séminaire que nous allons passer nos prochaines journées.  Nous avons décidé de rester à Santiago jusqu'au 31 octobre et ensuite prendre le train vers Paris le 1er novembre. Si le soleil peut se pointer, nous irons au Finistère, en autobus, un aller-retour qui prendra toute la journée. Le reste du temps, nous profiterons de nos journées pour découvrir Santiago et surtout faire le point sur notre pèlerinage. Aujourd'hui nous avons assisté à la messe avec toutes les personnes que nous côtoyées pendant les dernières étapes et après la célébration nous avons mangé ensemble. La plupart des pèlerins restent deux nuits à Santiago et retournent chez-eux mais comme notre billet de retour est le 5 novembre nous aurons le temps de décanter et refaire le plein avant de vous revoir.
 
Ceux qui nous ont confié des intentions de prière : nous les avons déposées ce matin.
Bonne journée,
Louise et Pierre


SUR LE CHEMIN DE COMPOSTELLE
le 19 octobre 2009, 10h42

Bonjour à vous tous,
Aujourd'hui, nous venons de franchir un moment important sur le Camino. À 11h15 nous avons passé la borne de 100 km et nous avons fêté ça dans un resto à 99.5km en prenant ... non pas une bière ni du vin, il était trop tôt, mais avec un excellent café. Sur une roche, près de la borne de 100 km était inscrit ceci : «Ils savaient que c'était impossible, mais ils l'ont fait».  Est-ce que vous connaissez l'auteur de cette phrase?  Il y a beaucoup d'Espagnols sur le Camino qui marchent en groupe ; ils font les derniers 100 km pour obtenir leur «compostella». La «compostella» est le papier que nous recevons à Santiago et qui certifie que nous avons fait le Chemin de Compostelle.  Pour obtenir la «compostella» il suffit de marcher les 100 derniers km. C'est pourquoi il y a beaucoup d'Espagnols dans cette dernière étape.  Depuis plusieurs jours, la température du matin est de 4 à 5 degrés C ; dans l'après-midi elle peut monter jusqu'à 25 mais aussitôt que le soleil nous quitte, la température chute. Il ne nous reste que 4 jours pour nous rendre à Santiago. J'ai hâte d'y arriver !...À la prochaine, Louise et Pierre   


                                                                               
SUR LE CHEMIN DE COMPOSTELLE
le 15 octobre, 2009, 11h26

                        
Bonjour à vous tous,
Il nous reste que 8 étapes avant notre arrivée à St-Jacques de Compostelle.  Hier matin (8h•30) nous avons déposé nos roches à la croix de fer, nous étions à 1504 m d'altitude, c'était frais et venteux. Nous avions une étape de 27km mais comme c'était de la descente nous pensions que cette étape serait facile. Nous avons été surpris parce que les descentes garnies de grosses pierres demandaient une attention de chaque instant.  Nous avons pris beaucoup d'énergie à voir où l'on plaçait nos pieds. Comme  à toutes nos étapes, nous sommes arrivés sur nos deux pieds, vers 14h45, à notre gîte à Ponferrada.
Aujourd’hui, notre étape de 24.7km nous a semblé assez facile même si la chaleur de l'après-midi nous a un peu ralentis. Nous sommes dans un gîte ouvert depuis 1940. Nous allons bien dormir car la chambre est fraîche tout comme la douche. C'est ça le chemin ...
 
À la prochaine,
Louise et Pierre


SUR LA ROUTE DE COMPOSTELLE
le 11 octobre 2009 ; 10h48


Bonjour à tous,
Nous avançons toujours et si tout va bien nous serons à Santiago le 23 octobre. Aujourd'hui nous sommes partis seuls car depuis Puenta la Reinte, nous marchions avec un couple de Gatineau.  Malheureusement, Renée s'est fait piquer par une guêpe. Elle devait voir un médecin ou du moins un pharmacien, mais c'est dimanche et tout est fermé. Je ne sais pas si nous allons les revoir ; c'est dommage parce que nous nous entendions très bien.
 Aujourd'hui la journée a été magnifique et la route très facile, pour une étape de 24.4 km.

À la prochaine,
Louise et Pierre

Le 11 octobre 2009 ; 11h10
               
Bonjour encore à vous tous,
Voici notre dernière planification pour nous rendre à Compostelle.
Aujourd'hui, nous avons marché de La Virgen del Camino à Hospital de Orbigo, 24.4km
Demain,  Hospital de Orbigo à Murias de Rechivaldo, 21.2km
Et de jour en jour :
              Murias de Rechivaldo à Foncebadon, 22.6km
              Foncebadon à Ponferrada, 27.4km
              Ponferrada à Villa Franca del Bierzo, 24.7km
              Villa Franca der Bierzo à La Faba ,24 km
              La Faba à Triacastela, 23km
              Triacastela à Saria, 18.5km
              Saria à Portomarin, 22.6km
              Portomarin à Palas de Rei, 25.1km
              Palas de Rei à Ribadiso, 26.1km
              Ribadiso à Santa Irene, 22.1km
              Santa Irene à Santiago, 21km
 
Espérant qu'il n'y aura pas d'autre changement … mais sur le chemin on ne sait jamais. Un jour nous savons vers où on va et le lendemain arrive un changement et tout est à repenser. C'est la beauté du chemin.
Nous souhaitons à tous une belle fin de semaine d'Action de Grâce. Vous savez qu'en Espagne tout est fermé le dimanche mais demain, lundi, c'est une fête nationale et tout sera fermé aussi. Nous allons devoir nous arranger avec la nourriture qu’il nous reste et  que nous avons pour le chemin. Mais ça ira car tout s'arrange sur le chemin !
 
À la prochaine,
Louise et Pierre        


                                       

SUR LA ROUTE DE COMPOSTELLE
10 octobre, 8h53


Bonjour à vous tous, Enfin je peux vous écrire sans la pression du compteur de minutes. Nous avons expérimenté ce que vivent les enfants en garderie, quand un tousse, les autres se réveillent avec le rhume c'est le même chose en dortoir ! Pierre a commencé, ensuite Jean-Pierre, puis moi et maintenant Renée.  Hier, nous avons changé notre itinéraire ; nous sommes partis vers Terradillos de los Templarios et  après une heure de route à peine, l'orage s'est abattu sur nous. Nous étions tellement trempés que nous avons décidé de raccourcir  notre étape à 14 km.  Nous nous sommes donc arrêtés à Sahagun.  Aujourd'hui, le rhume allant mieux, nous avons fait une étape de 18km pour nous rendre à El Burgo Ranero. Actuellement, nous arrivons à faire 10 km en deux heures parce que le chemin est plat. Nous vous donnons les 4 prochaines étapes:

Puente Villarente, 24.6km Nous n'arrêtons pas à Léon La Virgen Del Camino, 18.2km
San Martin Del Camino, 17.1km Astorga,  24.6 km

Voici les personnes pour lesquelles nous avons marché cette semaine et celles de la semaine prochaine.
5 oct.   S. Lucille et communauté
6 oct.   S.Germaine Caron
7 oct.   Sylvie Gagné sous l'orage !
8 oct.   Francine Vincent
9 oct.   Maurice Picard Ps15,11
10 oct.  Jacques et Micheline Fugère et famille Ps85,11
12 oct.  Marie-Judith  Sg6,17
13 oct.  Famille de Robert et Gisèle Théberge Jn14,6


Sur la route de Compostelle
le 4 octobre ; 9h52

Bonjour à vous tous,
Encore aujourd'hui je sens le besoin de vous écrire pour vous dire encore une fois comment le Chemin est bon et généreux.  Depuis quelques étapes, je sentais mes pieds fatigués, chaque pas me faisait mal mais j'arrivais à faire les étapes. Aujourd'hui, nous avions une étapes de 26km et j'étais vraiment inquiète à savoir si j'allais pouvoir me rendre jusqu'au bout. Au gîte, un français, Christian, donnait un massage à Denise, une québécoise, de Lévis. Je lui ai parlé de mes pieds, alors il m'a donné un bon massage.  Ce matin, je suis partie sur le chemin avec des pieds neufs mais j'avais une deuxième inquiétude, car en Espagne c'est la course aux places dans les gîtes et nous sommes très nombreux à suivre les mêmes étapes. Sur notre route, un homme attendait les pèlerins pour leur offrir une place dans son gîte qui venait d'ouvrir cette année et c'est justement là que nous voulions aller; il a donc pris nos réservations et nous avons poursuivi notre route, l'esprit en paix mais surtout en rendant grâce au Seigneur pour ces personnes qu’Il met sur notre chemin
À bientôt,
Louise et Pierre

le 3 octobre ; 8h39

Bonjour  à vous tous,
Notre passage à Burgos  a été agréable mais, malgré la beauté et la grandeur de la ville, sa splendide cathédrale, nous étions heureux de reprendre la route. Nous sommes maintenant dans «miseta», lieu de désert, de longs chemins et rien d'autre.  Nous sommes seuls avec nous-mêmes, c'est  le temps de notre désert intérieur. J'ai largement le temps de penser, de réfléchir et de réciter tous mes récitatifs bibliques. Le mois d'octobre est plus difficile pour la maman qui aimerait être près  des siens mais la femme veut aller jusqu'au bout de son rêve.  À la prochaine,
Louise et Pierre

Le 30 septembre ; 11h05

Bonjour à vous tous,
Nous sommes finalement à Burgos prêts à prendre notre journée de repos.  Aujourd'hui la température était ídéale pour les marcheurs. L'entrée à Burgos était  ennuyeuse et longue mais j'espère que demain notre journée de visite sera agréable.
Nous aimerions souhaiter  aux Filles de la Sagesse et aux Amis, une bonne fin de semaine à St-Côme et une belle température.
                                                          
A la prochaine,
Louise et Pierre


 Sur la route de Compostelle
Le 29 septembre ; 8h42

Bonjour à vous tous... Aujourd'hui nos pieds ont franchi le cap des 1000 km. à San Juan d'Ortega.

Sur le parvis de l'église à Ortega, nous avons été l'attraction de touristes qui venaient du Québec et qui voulaient tous photographier de vrais pèlerins.
Demain ce sera notre 50e journée de marche – ce sera en direction de Burgos. Je dois rectifier, ce n'est pas deux jours que nous passerons à Burgos mais une journée et ce sera pour moi  un beau cadeau. 

Comme nous ne marcherons pas le 1er  octobre voici pour les 5 prochains jours, les personnes pour qui nous allons marcher :

2 octobre,  Hélène et Pierre,  Ac20,28
3 octobre,  Les Filles de la Sagesse,  Sg6,12
4 octobre,  Les Amis de la Sagesse,  Sg6,13
5 octobre,  Sr Lucille Deschênes et sa communauté, Ap22,2
6 octobre,  Sr Germaine Caron,  Ps,142,8

À la prochaine, Louise et Pierre


Sur la route de Compostelle
Le 26 septembre ; 10h49


Bonjour à tous...Nous sommes présentement à Azofra dans un très bon gîte de 60 personnes mais divisé en cellule de 2 personnes. Enfin, nous pourrons nous préparer la lumière ouverte, sans déranger les autres !

Le soleil est toujours avec nous, c'est merveilleux.  Depuis 4 étapes nous marchons avec un couple de Gatineau qui avait l'habitude d'aller rapidement mais depuis la tendinite de Renée, ils ont décidé de modérer en nous suivant.  Lui est photographe, alors quand il prend une photo, je me place tout près de lui pour prendre la mienne. Nous nous sentons en sécurité avec eux puisqu'ils parlent  espagnol. Voyez comment le Chemin est généreux et bon.
Dans 4 jours nous devons arriver à Burgos et nous avons décidé d'y passer 2 jours, un premier congé depuis le début de notre pèlerinage. 

À la prochaine, Louise et Pierre


 23 Septembre
Des nouvelles de nos pèlerins sur la route de Compostelle (13)

Bonjour à vous tous. Une bonne nouvelle, depuis deux jours le soleil est au rendez-vous et la terre s’est asséchée. La température varie entre 23 et 25 degrés. Les routes sont faciles avec des montées qui se prennent bien. Nous marchons avec un couple de Gatineau qui parle espagnol, ce qui nous facilite la tâche. Je vous le dis, le Chemin nous donne toujours ce dont nous avons besoin, au bon moment. Pierre et moi avons vécu le choc en entrant en Espagne mais maintenant ça va mieux, nous allons nous en sortir.
J'aimerais  dire que le chemin n'est pas toujours facile, c'est comme la vie, mais quand on a un objectif, un rêve, rien ne peux nous empêcher d'avancer.
Je vous donne les noms des personnes pour qui nous allons marcher dans les prochains jours et la référence biblique de la Parole que nous allons méditer :

24 septembre     Claudette Danis     Jn8,12
25 septembre     Josette McNicoll      Lc5,24
26 septembre      ACRB                   Ps23,6
27 septembre     Thérèse Vincent     Sg6,14
28 septembre     Marielle Lord         Rm8,38-39
29 septembre     Francine Coutu      Jn13,34
30 septembre     Relais Sagesse      Ps118 "Rendez grâce au Seigneur car il est bon, éternel est son amour.»
                           
À la prochaine,
Louise et Pierre


18 Septembre
Des nouvelles de nos pèlerins sur la route de Compostelle (12)
Bonjour à vous tous !
Nous sommes enfin arrivés à Rocevalles. Nous sommes partis vers 7h45 à la pluie.  Plus nous montions plus le vent devenait fort. En plus, la pluie ne nous a pas laissés de la journée. Nous n’aurions pas pu imaginer une température pire que ça … mais l’important c’est que nous avons réussi et que nous sommes prêts à repartir demain pour notre deuxième étape. Ce soir, nous sommes, je crois, 100 en dortoir ! J’avais l’impression d’être dans un camp de concentration. Mais il faut le vivre au moins une fois dans sa vie !
J’aimerais vous remercier pour vos pensées ; ça nous a donné la force de passer cette étape.
 
À la prochaine,
Louise et Pierre


 17 Septembre
Des nouvelles de nos pèlerins sur la route de Compostelle (11)
Bonjour à vous tous. Un petit message pour vous dire que nous sommes arrivés à St-Jean-Pied-de-Port ! Nous avons marché 37 jours consécutifs et fait environ 750 km. Voilà que notre première étape est faite et nous sommes très heureux de cette première partie de notre pèlerinage. Nous n’avons eu que 2 heures de pluie dans toute cette étape. Nous espérons que nous aurons de belles journées en Espagne, favorables à la marche.
Je vous laisse car je veux visiter ce magnifique village de St-Jean-Pied-de-Port , très pittoresque et touristique.
À la prochaine, EN ESPAGNE !
Louise et Pierre


 15 Septembre
Des nouvelles de nos pèlerins sur la route de Compostelle (10)
Bonjour tout le monde... Je ne pensais pas être capable de vous parler si rapidement mais nous sommes dans un gîte formidable.   Les propriétaires du gîte sont deux enseignants à la retraite qui se font un plaisir de recevoir les pèlerins dans leur maison. Nous sommes à 1km de Aroue dans un lieu merveilleux loin de la ville et du bruit. Le propriétaire nous invite à prendre des fruits comme l'on veut, des figues et du raisin vert -- d’excellents fruits !  Je crois que nous allons passer une bonne nuit dans une telle atmosphère.
 
Je vous remercie pour vos encouragements ; ça nous fait du bien de sentir que vous êtes là par la pensée. Aujourd'hui la journée a été facile, la température fraîche et la route pas trop difficile.

/…/ Pour la journée de Consolidation (Récitatifs bibliques), le 26 septembre* --  pour tout le groupe, chacun de nos pas sera une pensée pour vous. Je vous souhaite une bonne et belle journée à mâcher la Parole. Je n'ai jamais tant récité la Parole que présentement. Aujourd'hui nous méditions la Parole de l'envoi d'Abraham : «Va pour toi de ton pays, de tes origines et de la maison de ton père… » C'est une Parole qui me rejoint beaucoup.
 
Je vous laisse, grosse bise à tous,

Pierre et Louise


 14 Septembre
Des nouvelles de nos pèlerins sur la route de Compostelle (9)
 
Bonjour à tout le monde... Nous sommes présentement à Navarrenx. La température est beaucoup plus fraîche et les routes ont beaucoup de montées et de descentes car nous sommes dans la région des Pyrénées de l'Atlantique. C'est une pratique pour notre traversée vers l'Espagne.

Nous sommes comme des enfants, nous comptons les dodos avant d'arriver à St-Jean-Pied-de-Port ! Il nous en reste 3 et nous penserons à notre fameuse étape du passage vers l'Espagne …

Justement, j'ai une demande à vous faire; cette étape de 8 heures est très difficile, au départ nous avons une très longue montée suivie d'une descente abrupte. J'aimerais que vous pensiez très fort à nous pour nous donner toute votre énergie pour y arriver. Nous passerons le 18 septembre mais dans vos pensées, n'oubliez pas le décalage horaire, nous sommes 6 heures avant vous.  /…/

À la prochaine ! Peut-être en Espagne,             

Louise et Pierre


8 Septembre
Des nouvelles de nos pèlerins sur la route de Compostelle (8)
 

Bonjour à vous tous... Nous sommes rendus à Nogaro. Depuis Moissac les chemins sont faciles et la température un peu trop chaude dans l'après-midi, surtout aujourd'hui 36 degrés.  /.../ 
Cependant, pour nous, tout va bien ! J'ai retrouvé mon entrain puisque le Chemin m'a offert un beau cadeau. Hier, j'ai rencontré les deux françaises avec qui nous sommes parti du Puy. Je croyais ne plus les revoir et j'étais triste parce que je ne leur avais pas donné nos coordonnées. Nous avons aussi rencontré Eric et Corine, un jeune couple que nous avions rencontré à Lascabane. Une autre surprise m'attendait à notre gîte : Martine, avec qui nous avons marché souvent mais qui avait pris de l'avance, a dû s'arrêter à cause d'une tendinite.  Nous avons décidé de nous gâter un peu ; nous mangeons souvent au restaurant car les gîtes n'offrent pas de repas le soir, uniquement le petit-déjeuner. Demain, nous ferons une étape de 30km environ espérant une température un peu moins chaude.
Jusqu'à présent, nous sommes très heureux de notre pèlerinage et nous souhaitons que d'autres personnes puissent en vivre l'expérience. C'est magnifique et magique et toutes les choses arrivent au bon moment.

À bientôt,
Pierre et Louise


 4 Septembre
Des nouvelles de nos pèlerins sur la route de Compostelle (7)
 
Bonjour à vous tous. Nous  avançons toujours sur le   chemin de Compostelle.
Nous perdons beaucoup de personnes avec qui nous  aimions partager et marcher. Eux font de plus grandes distances que nous.  Nous avons fait le  choix de faire de petites étapes quand c'est possible parce que nous ne voulons pas arrêter une journée complète pour nous reposer.  En faisant de petites étapes nous avançons chaque jour.  Nous sommes rendus à La Romieu dans un petit village médiéval.  Le gîte est dans un ancien couvent, c'est très bien ! Cependant, le monsieur du gîte vient de nous dire que le gîte où nous allons demain a des problèmes de  punaises de lit alors il a réservé pour nous, ailleurs.  Nous sommes très chanceux et nous espérons ne   pas avoir à faire aux punaises.   J'aurais beaucoup à vous dire sur  Thérèse,  une femme qui tient un gîte à Miradoux mais je garde çà  pour le retour. Tout ce que je peux vous dire c'est que Thérèse est tout un phénomène.  Ne vous inquiétez pas, j'aurai encore beaucoup à vous  raconter à notre retour : tous les moments cocasses et les imprévus de Dieu ! Le 17 septembre, nous serons à St-Jean-Pied-de-Port et nous aurons terminés la moitié de notre pèlerinage.

À bientôt,

Pierre et Louise


Septembre
Des nouvelles de nos pèlerins sur la route de Compostelle (6) 

Bonjour  à tous. C'est encore moi ! Je profite de toutes les occasions pour vous envoyer un petit mot. Je ne sais pas si en Espagne, j'aurai autant l'occasion de vous écrire.
                 Deux étapes plus loin et nous sommes arrivés à Auvilar.  Depuis Moissac, la route est facile et nous avons très bonne température. Hier, nous quittions Lauzerte pour Moissac. Nous sommes partis avec Babette une française, les 3 bretons sont partis avant nous et les 2 belges après nous.  Toute la journée nous nous sommes suivis sur la route. C'est la première fois qu'un groupe de pèlerins reste ensemble jusqu'à la fin. Pour se rendre à notre gîte, une personne nous avait suggéré de  prendre la variante, une fois rendus à Moissac. Quelle erreur, nous étions fatigués et nous avons dû monter une pente raide et au bout de 3 km, redescendre. En plus, nous nous sommes rallongés d’un km  --  ce n'est pas beaucoup mais pour nous, à la fin d'une journée, c'est énorme. Nous sommes arrivés  au gîte. Nous sommes toujours tout le groupe ensemble, à l'ancien Carmel.  Nous avions hâte de prendre notre douche. Je vais donc me doucher et quand Pierre se décide à y aller, malheur il n'y a plus d'eau.  L'eau est revenue deux heures plus tard. Tout est revenu dans l'ordre, nous avons pris un bon repas et fait une bonne nuit.
Le lendemain nous sommes partis de Moissac vers Auvilar, chemin facile sur le bord du canal d'un côté et de beaux gros platanes de l'autre. Nous avons marché avec Martine, une dame française qui est partie en même temps que nous du Puy. Les 3 bretons nous suivaient de loin et nous avons dû leur dire au revoir puisqu'ils font des étapes plus longues. Ce soir, Pierre et moi, nous sommes dans un gîte de luxe, de temps à autre ça fait pas de tort.
J'ai oublié de vous dire quelque chose qui m'a bien touchée. Sur la route en arrivant à Auvilar, il y avait un tableau où les pèlerins pouvaient inscrire un petit message à d'autres pèlerins.  Nous avions 2 messages, un d'Hélène, une jeune française, que l'on croise de temps à autre sur le chemin ou dans des gîtes, et un autre de Babette, avec qui nous avions marché hier !
 Bon j'arrête là pour ce soir,  
Louise et Pierre


29 août
Des nouvelles de nos pèlerins sur la route de Compostelle (5)

Bonjour à tous.Déjà trois étapes de faites depuis le dernier message.  Le 28 août, avant de partir, vers Cahors, nous avons appelé Etienne pour son anniversaire, il était 7h30 pour nous mais 1h30 du matin pour Etienne. Nous étions très heureux de lui parler et ça nous a donné de l'énergie pour la route.  La température était excellente pour des marcheurs et le chemin pas trop difficile. Pour entrer à Cahors, grosse ville de 22,000 habitants, nous avons dû prendre de front une pente assez raide, merci.  Nous nous sommes rendus à notre gîte situé près d'une route très passante.  Nous avons eu le temps de visiter un peu le vieux Cahors et sa cathédrale dédiée à St-Etienne. Nous avons donc dans notre «crédentiale» le tampon de la cathédrale St-Etienne, daté du 28 août, fête de notre fils, Etienne.  A 18h, nous avons assisté à une célébration eucharistique suivi de la bénédiction des pèlerins. Pour souligner la fête d'Etienne, nous sommes allés manger au restaurant avec du bon vin de Cahors. De retour au gîte, j'ai écrit mon journal de bord  et je me suis couchée.  Nous étions 11 personnes dans ce gîte, une toilette à notre disposition… Le matin c'est pas jojo ! J'ai très mal dormi dans ce gîte, j'avais l'impression d'être dans la circulation, j'ai entendu les autos passer une partie de la nuit. 
Le lendemain, 29 août, nous partons vers Lascabane à 22km.  Pour sortir de Cahors, c'est un énorme escalier à même le rocher que nous devons escalader. Le peu d'énergie que j'avais, venait de s'envoler. Nous marchions pour toi Kathy et je t'imaginais à côté de moi m'encourageant avec tout ton dynamisme. De notre côté, nous avons pensé à toi en avançant sur la route et en méditant la Parole: "Accueillez avec douceur la Parole plantée en vous, celle qui peut sauver vos âmes". C'est une Parole qui me parle beaucoup et qui, j'espère, te rejoins aussi. Nous sommes arrivés à Lascabane, un tout petit hameau, très chaleureux et reposant.  Le soir à la petite chapelle du lieu, le prêtre accueille les pèlerins par un lavement des pieds. C'est un très beau geste symbolique qui est en lien avec les premiers pèlerins dont les hôtes lavaient leurs pieds comme geste de bienvenue et aussi c'est en lien avec le geste de Jésus à ses apôtres, le lavement des pieds. Nous sommes retournés au gîte pour le repas avec les 4 autres pèlerins. Nous avons bien dormi et sommes prêts pour une autre étape vers Lauzerte. Nous sommes en forme et le 22km s'est bien déroulé. C'est la première fois que je marche avec un chandail à manches longues. Nous sommes dans une région d'arbres fruitiers, alors sur la route, nous cueillons des mûres et des prunes pour l'instant. Aujourd'hui c'est pour vous, Vincent et Noémi, sans oublier l'enfant à naître, que nous marchions. Nous avons médité sur la Parole que vous aviez choisie pour votre mariage: "La maison bâtie sur le roc". C'est ce que nous vous souhaitons, pour votre couple et la petite famille à venir, que tout soit solide sur le roc.  Ce soir, nous dormons dans un gîte que nous notons 5 étoiles parce que nous avons notre propre chambre, notre propre douche et salle de bain.

Nous poursuivons notre route en pensant très fort à vous tous.
Gilles, pour une bonne bouteille de vin, nous avons payé 7e50,
ce qui équivaut à 12 dollars.                                                        
Salut et à la prochaine,   Louise et Pierre



25 août
Des nouvelles de nos pèlerins sur la route de Compostelle (4)

Bonjour à vous tous.  Enfin je peux vous envoyer un message.  Comme nous passons dans de petits villages c'est quelque fois difficile d'avoir accès à internet.
                         
Je sais que vous ne pouvez plus nous suivre sur notre itinéraire puisque nous avons enlevé Rocamadour . Je crois qu’au dernier message nous étions à Conque. Jusqu'à Figeac c'est comme sur notre itinéraire, le changement se fait après.  Le 25 août, nous partons de Figeac et nous devons nous rendre à Cajarc parce qu'il n'y avait pas de gîte disponible entre les deux places. Nous avons donc parcouru 31.7 km.  C'était la journée excellente pour faire ce long trajet parce que sous le soleil je ne sais pas si j'aurais atteint mon but. Nous sommes donc partis de Cajarc pour nous rendre à Varaire : 26km. Vers 14h, le soleil  est plus fort et la fatigue de la journée fait que je traîne les pieds dans les derniers kilomètres. Pierre a l'impression de me tirer, il est aussi fatigué et il a hâte de terminer. Chose surprenante, nous sommes toujours les premiers au gîte car nous avons une grande capacité de marcher avant de nous arrêter pour un repos. Depuis les 4 derniers jours, nous avons parcouru une moyenne de 27 km par jour, c'est beaucoup trop pour nous. La prochaine étape suggérée de Varaire à Cahors est de 33 km. Nous avons donc décidé de prendre une journée de congé. Nous avons réservé un gîte à 15km de Varaire à Mas de Vers en plein bois et comme nous marchons rapidement le matin, même en prenant une bonne pose pour manger, nous sommes arrivés au gîte à 12h45.  Nous pourrons vraiment nous reposer avant la prochaine étape.  Nous partirons de Mas de Vers pour Cahors environ 19km.  Nous espérons arriver tôt pour appeler  Etienne, notre fils,  et lui souhaiter un joyeux anniversaire de vive voix.
                    
Je dois vous confier quelque chose. Hier à Varaire, il y avait un groupe de chanteurs qui nous ont interprété quelques chants de leur répertoire. Il voulait entendre un chant du Québec, alors j'ai osé chanté : «La p'tite, p'tite, p'tite» ! Nous avons eu beaucoup de plaisir.
                    
Sur la route, nous faisons beaucoup de rencontres, des personnes avec qui nous marchons un bout et que l'on perd par la suite et que nous retrouvons plus tard. C'est le cadeau du chemin, on pense avoir perdu certaines personnes … eh ! bien non nous les retrouvons avec une grande joie.  C'est la grande famille du chemin… Certains nous ont quitté à Conque, d'autres à Figeac, et ainsi de suite, mais d'autres personnes s'ajouteront dans les prochains jours.

Je prends bien soin de mes pieds. Chaque soir je leur donne un massage et si je peux, je fais un bain de pieds. Ils vont très bien !
Je dois vous dire que plus nous marchons, plus notre sac à dos fait corps avec nous… il pèse un peu vers la fin de la journée mais c'est normal avec la fatigue.

J'ai la roche des Amis mais c'est avant d'arriver à Santiago que je vais la déposer.

J'espère pouvoir vous écrire à Cahors,
Louise et Pierre


21 août

Des nouvelles de nos pèlerins sur la route de Compostelle (3)

Bonjour à vous tous. Hier le 21 août, nous avons marché pour toi, Marie-Josée. Nous avons même allongé notre étape de 6km pour nous rendre à Soulié, un gîte chrétien. Ce gîte perdu dans la nature nous a apporté calme, repos et tranquillité. Nous étions dix pèlerins à partager deux chambres, un groupe dynamique, tous des français.  Ils ont beaucoup de plaisir avec Pierre et les expressions québécoises.

Aujourd’hui, sur le chemin, nous avions un coeur d'enfant, puisque nous marchions pour Ariane et Justine.  Nous sommes présentement à l'Abbaye Ste-Foi des Pères Prémontrés à Conque.  Ce petit hameau est reconnu comme le plus beau de France. Nous avons fait le tour et pris des photos. 

Pierre vient de mettre un autre euro dans le compteur donc je continue. Je viens de lire vos messages qui me touchent beaucoup.  Je dois vous dire que nous sommes très heureux quand nous sommes sur le chemin. Les surprises, nous les avons quand nous avons terminé notre journée de marche : nouveau gîte, nouvelles personnes, dans quelle sorte de lit nous allons reposer notre corps fatigué, même les repas peuvent nous surprendre. Mais tout cela n'est rien à comparer aux beaux paysages qui se déroulent devant nous.
Un petit message à Claudette Danis : nos coquilles font sensation.

En terminant, je peux vous dire que le moral est bon même après 11jours de marche consécutives !

Salut,
Louise et Pierre
 


 20 août
Des nouvelles de nos pèlerins sur la route de Compostelle (2)
 
Bonjour à vous tous ! Merci pour vos petits messages.  Je ne peux vous répondre en particulier car j'ai très peu de temps. 

 Le chemin est magnifique grâce aux paysages mais surtout aux rencontres que nous faisons. Chaque personne nous apporte quelque chose. Aujourd'hui, nous avons rencontré un grand-papa qui faisait un bout du chemin avec ses deux petites filles. J'ai trouvé cela merveilleux et je disais à Pierre qu'on pourrait peut-être le faire un jour avec nos petits enfants.

Aujourd'hui, la température était de 40 degrés à l'ombre mais nous avons profité du chemin dans la forêt.  La dernière partie de notre journée s'est passée au gros soleil. Moi qui ai de la difficulté avec la chaleur j'ai sûrement quelque chose à apprendre pour grandir. Nous suivons les étapes prévues mais il va y avoir des changements car nous avons décidé de ne pas aller à Rocamadour.  Pour se rendre là nous devons prendre le Gr46 et le retour vers Cahors le Gr6 et nous n'avons pas de guide en cas d'erreur.  Nous préférons demeurer sur le GR65. 

 Nous vous tiendrons au courant au fur et à mesure. Le temps passe très vite, chaque jour est différent: le paysage, les personnes, les gîtes.

Vous êtes tous dans nos pensées,    Louise et Pierre


 

Aumont, Aubrac
le 16 août 2009

Bonjour à tous,

Enfin, je peux vous envoyer un premier message.

Je m'excuse de ne pas avoir caché vos adresses (courriels) mais je ne me souviens plus comment faire !  Nous nous sommes bien rendus. Nous sommes arrivés au Puy, mardi, à 18h00. Dès le lendemain matin, nous nous sommes rendus à la cathédrale pour la bénédiction et l'envoi des pèlerins. Et ce fut le grand départ sur le chemin de Compostelle.

La première journée nous avons marché avec 3 Françaises et un Québécois et nous nous sommes rendus à Monbonnet. Nous avons été bien reçu dans la petite famille du gîte l'Escole (une ancienne école). Nous avons rencontré là 2 couples de Français mais qui habitent au Québec depuis 40 ans. Le lendemain nous reprenons la route vers Monistrol ; la route est difficile et la chaleur accablante. C'est le temps des canicules, il fait entre 29 et 34 degrés. C'est chaud et la route ne nous offre pas beaucoup d'ombre mais nous devons avancer pour arriver au gîte.  Le lendemain nous reprenons la route avec une jeune Française de 28 ans qui a de la difficulté à marcher parce que la veille, elle avait marché 30 km. Nous l'avons accompagnée en marchant à son rythme.  Elle s'est arrêtée à Saugue et nous, nous avons repris la route sans trop arrêter pour arriver à notre gîte.

 Nous sommes bien accueillis partout ; nous commençons à nous habituer à la routine c.a.d. douche, lessive et massage des pieds.  Nous sommes présentement à Aumont, Aubrac et Pierre fait la lessive pour me permettre de vous écrire.  En passant, le dos va bien, les jambes aussi avec deux ampoules aux pieds ! Nous prenons cela une journée à la fois toujours en marchant pour une personne.  Les premières étapes sont les plus difficiles parce que nous ne sommes pas habitués et qu'il y a beaucoup de montées.  Chaque matin, nous quittons le hameau et nous prenons la montée et juste avant d'arriver au prochain hameau, nous redescendons.  Demain, nous attaquons le plateau d'Aubrac. C'est difficile au soleil parce qu'il n'y a pas d'arbre.
Je vous laisse, je vous garde dans mon cœur !

À la prochaine, grosse bise,

Louise et Pierre




fin article (T3) - 1803 affichages depuis le 17 Aug 2009


Imprimer | Haut de Page | Commenter





Autres articles pour «Les Ami(e)s de la Sagesse»

Invitation du 22 mars 2015

Le 14 décembre 2014 à Relais Sagesse...

AMI-E-S DE LA SAGESSE, SECTEUR QUÉBEC, CANADA

Une visite guidée dans les jardins de la Sagesse…

AMI-E-S de la SAGESSE «LA CORDÉE» GATINEAU

HOMMAGE À ROLANDE BRODEUR*

COMME UN REFRAIN D’AMOUR

Rassemblement des Ami(e)s de la Sagesse, secteur Québec

Pique-nique spirituel annuel des AdlS

LE NOYAU PORTEUR CHEZ LES «QUATRE-SAISONS»

VISITE DU NOYAU PORTEUR À L’ÉQUIPE DES PAPILLONS

LE NOYAU PORTEUR CHEZ «LES FLAMBOYANTS»

Célébration de la Fête des Fondateurs - 3 mai 2013

Myriam de Nazareth, Icône de la Sagesse

Une nouvelle visite d’équipe pour le Noyau Porteur

NOUVELLE DU NOYAU PORTEUR

Deux nouveaux Lutins au service du Père Noël !

Le Noyau Porteur à la Cordée

Rassemblement des Ami-e-s de la Sagesse, secteur Québec

Le Nouveau Parcours de Base
des Ami-e-s de la Sagesse

Un nouveau contenu, un même souffle
AdlS secteur Onatrio

Trois Amis de la Sagesse sur les «Chemins qui marchent»

ÉCRIRE POUR LE WEB

AdlS : Prenons la route ensemble

Regard sur le rassemblement du 15 octobre 2011

Rencontre des Ami-e-s de la Sagesse, secteur Québec

Rencontre des AdlS secteur Québec ...suite

« La Sagesse, un feu dévorant »

Témoignage d'un Ami de la Sagesse

Entrer dans la Douceur de Dieu - 15 oct. 2011

UNE INVITATION FORT AGRÉABLE

ESCALE 2011 – MOT DE BIENVENUE

Les Ami(e)s de la Sagesse de l'Ontario EN FÊTE !

RÉCOLTE 2010-2011

Devenir acteur à soixante ans et plus ? C’est possible!

Un temps d'arrêt avec Olivier Maire,smm

AdlS «Eau vive Nipissing – Rivière des Français»

En mémoire de Micheline Auger, Amie de la Sagesse

Souvenir - Pèlerinage 1995 #1

Une rencontre de réconfort pour Sr Hilda Landry, Fille de la Sagesse.

Le châle d’accompagnement

Lancement du magazine Référence Transculturelle

Une rencontre spéciale d’Ami(e)s de la Sagesse pour préparer Noël

Rêve-t-on en couleur à Gatineau?

Rêves-tu en couleur?

Rencontre des Ami-e-s de la Sagesse - Sudbury, Ontario

Les AdlS secteur Québec remercient...

Les AdlS d'Ontario remercient !

Une Video !

Pique-Nique Spirituel à Lefaivre !

Entre-deux Fêtes - Soirée du 29 avril 2010

Bonne Fête des Fondateurs

Une équipe dynamique : LE NOYAU PORTEUR

Rencontre chez Ginette et Michel

Voeux Noël 2009

Bâtissons ensemble ... de nos mains !

DES NOUVELLES DE NOS PÈLERINS

Les Ami(e)s de la Sagesse remercient !

Rassemblement à la Maison Accueil-Sagesse

SI LA SAGESSE NE BÂTIT LA MAISON...

Quand la Sagesse appelle

Le Flamboyant

Mon diaporama favori

UN NOUVEAU NÉ chez les Ami(e)s

Le temps de dire MERCI !

Au rythme de l'énoncé de mission

OTTAWA ET WENDOVER SE RENCONTRENT

En Papouasie Nouvelle-Guinée

Première rencontre internationale des Ami-e-s de la Sagesse - 2008

SI ON TISSAIT ENSEMBLE...

ESCALE 2008 - COMMENTAIRES

 

Manifeste